Nous encourageons les formes de travail flexibles en Suisse, aux côtés de plus de 200 organisations.

Plus d’infos sur l’initiative Work Smart

Travail flexible: comment ça marche?

Les formes de travail flexibles profitent à tous: aux employés, aux employeurs, à la société et à l’écologie. Autrement dit, à toute la Suisse en tant que place économique.

  • «Ciblées et systématiques, les formes de travail mobiles et flexibles offrent un grand potentiel car elles permettent de garantir des conditions de travail bénéfiques tout à la fois aux performances, à la santé et à la compétitivité. Tous ensemble, nous avons intérêt à exploiter cette opportunité, notamment à travers une coopération entre science et pratique.»
    Hartmut Schulze

    Hartmut Schulze

    Haute école de psychologie appliquée FHNW

  • «myclimate soutient l'initiative Work Smart, parce que, chez myclimate aussi, nous sommes favorables à un climat de travail flexible et durable. En permettant aux collaborateurs de travailler en partie à la maison, nous réduisons les émissions de CO₂ de l'entreprise et de chaque collaborateur tout en donnant la possibilité aux salariés de mieux concilier vie active et vie familiale. Nous considérons en effet qu'un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée est une condition essentielle pour qu'un collaborateur puisse travailler de façon productive et motivée.»
    René Estermann

    René Estermann

    CEO de myclimate

  • «L'Öbu soutient l'initiative Work Smart, parce que des formes de travail innovantes et plus flexibles contribuent à une économie plus durable. Pour le plus grand bénéfice des entreprises et de la société.»
    Seta Thakur

    Seta Thakur

    Directrice de l'Öbu

  • «Les formes de travail flexibles améliorent la qualité de vie et la productivité des salariés, permettent de mieux concilier vie active et vie de famille, déchargent les infrastructures de transport et permettent de créer des espaces de bureaux plus compacts et efficients. C'est une façon plus intelligente de travailler et une garantie de réaliser de la croissance tout en préservant la qualité.»
    Nick Beglinger

    Nick Beglinger

    Président de swisscleantech

  • «Les modèles de travail flexibles et le travail à temps partiel sont la clé pour trouver et garder des spécialistes. L'initiative Work Smart apporte une contribution décisive à ce changement.»
    Andy Keel

    Andy Keel

    Fondateur de Teilzeitkarriere et de Teilzeitmann

  • Nous sommes convaincus qu’il faut des formes de travail flexibles dans un monde du travail moderne. En tant qu’employeur modèle, l’administration fédérale a par conséquent créé des conditions-cadres correspondantes. Les employés et les employeurs profitent tout autant de cette souplesse supplémentaire. L’initiative Work Smart poursuit les mêmes objectifs – c’est pourquoi nous la soutenons.
    Dr. Barbara Schaerer

    Dr. Barbara Schaerer

    Directrice de l’Office fédéral du personnel OFPER

  • Travailler avec davantage de flexibilité, consommer moins de ressources, vivre allégé: l’initiative Work Smart apporte une importante contribution à un développement intelligent du territoire suisse. Nous soutenons cet engagement.
    Dr. Maria Lezzi

    Dr. Maria Lezzi

    Directrice de l’Office fédéral du développement territorial (ARE)

  • «economiesuisse soutient l'initiative Work Smart, parce que les formes de travail flexibles contribuent à mieux exploiter le potentiel du marché suisse du travail, à réduire la consommation d'énergie et les émissions et à décharger les infrastructures de transport durant les heures de pointe.»
    Monika Rühl

    Monika Rühl

    Directrice d'economiesuisse

  • Tout le monde est gagnant avec cette initiative: les travailleurs et l’employeur. En effet, le travail flexible a un effet motivant et les gens motivés travaillent mieux et plus volontiers. Aujourd’hui déjà, le canton de Berne propose un haut niveau de flexibilité à son personnel dans de nombreux domaines de compétence. En adhérant aux objectifs de l’initiative Work Smart, le canton de Berne souhaite permettre aux membres de son personnel de concilier encore mieux leur activité professionnelle et les autres domaines de la vie.
    Beatrice Simon

    Beatrice Simon

    Directrice des finances du canton de Berne