«Avec le coworking, nous testons de nouveaux accès aux marchés et le travail flexible.»

Interview Baloise Coworking Experience

Bâloise Assurances remet le monde du travail en question. Avec #worklifebaloise, l’entreprise expérimente de nouveaux modèles de travail, ensemble avec ses collaboratrices et collaborateurs. Cela comprend aussi le travail flexible dans des espaces de coworking. Dans le cadre d'un projet pilote, les collaborateurs de la Bâloise Assurance testent le coworking. Rencontre avec deux habitués du coworking: Roland von Bülow, Key Account Manager Broker / Key Accounts, et Adrian Kunz, conseiller à la clientèle.

Roland, Adrian, qu’est-ce qui vous plaît dans le coworking?

Roland: L'atmosphère, l'ouverture d’esprit et l'échange avec les gens. Mais aussi l'environnement de manière générale – qui est un peu plus attrayant que l’environnement classique des assurances (rires). Non, sérieusement: En travaillant dans des espaces de coworking, je découvre des secteurs d’activités dont j'ignorais l'existence auparavant.

Adrian: J'aime la diversité, le fait de sortir de mes quatre murs. J'apprécie l'atmosphère détendue qui me permet d'entamer facilement une conversation avec des gens. J'apprends à connaître de nouvelles façons de penser. Et je peux intégrer des réseaux auxquels je n'aurais jamais eu accès sans le coworking.

Quels sont les avantages du coworking?

Adrian: Un espace de coworking est un environnement de travail professionnel et inspirant. Je travaille de façon productive et j'apprends à connaître des gens passionnants. Pour les employeurs, le coworking apporte plus de visibilité: dans un espace de coworking, je me présente comme conseiller à la clientèle de la Bâloise. Notre compagnie d'assurance est ainsi plus visible sur le marché et se positionne comme un employeur orienté vers l'avenir. 

Roland: Je peux travailler là où je suis et éviter de perdre du temps sur des trajets de pendulaires. En discutant avec d'autres coworkers, je développe aussi des idées créatives pour mon entreprise. J'entre en contact avec des gens qui travaillent dans d'autres branches et sur d’autres projets. J'acquiers ainsi de nouvelles connaissances et je découvre de nouvelles approches que je peux intégrer à nos projets. Pour les employeurs, je vois un grand potentiel dans les coopérations qui peuvent se créer dans un espace de coworking. Cela permet d'offrir à ses clients un service ou une expertise que l’entreprise ne possède pas à l'interne. A la Bâloise par exemple, nous travaillons avec une petite entreprise pour le domaine «gestion de crise». C’est une entreprise que j'ai appris à connaître dans un espace de coworking.

Que faut-il pour que des employés puissent travailler dans des espaces de coworking?

Roland: Des employés et des supérieurs motivés, prêts à tenter l’expérience. Mais aussi des structures flexibles, de la sensibilisation et des messages clairs au sein de l’entreprise. Comme par exemple: le travail peut aussi être différent. Beaucoup d’employés aujourd'hui ne savent pas encore ce qu'est le coworking et comment cela fonctionne.

Quels défis voyez-vous dans le coworking?

Roland: Aucun. Du moins, pas pour mon travail à la Bâloise. Mais dans mon temps libre, je me suis lancé dans une aventure passionnante: Je mets sur pied un espace de coworking dans mon village. Se sont des tâches totalement nouvelles pour moi – un super défi. Grâce à mon expérience dans le coworking, j'appuie le conseil communal ainsi que les habitantes et habitants de ma commune dans l’élaboration de ce nouvel espace.

Adrian: La collaboration, l'organisation, la technologie et l'autodiscipline sont les plus grands défis pour moi. En tant que conseiller à la clientèle, je collabore souvent avec nos spécialistes et le service des sinistres. Cela exige de mon employeur qu'il mette en place des moyens de communication irréprochables. Pour que je puisse être productif, je dois également bien me préparer pour une journée de travail dans un espace de coworking: Quelles sont les tâches que je vais accomplir? Quel matériel et quels infrastructure informatique ai-je besoin? Le coworking productif exige aussi de la discipline. Je dois prioriser mes tâches et les adapter à ma journée de coworking – en tant que conseiller à la clientèle je dois quand-même atteindre mes objectifs de vente (rires).

Quels astuces donneriez-vous aux employeurs et employés qui n'ont pas encore osé faire le pas?

Adrian: Essayez, tentez l’expérience sur une plus longue période. Si vous ne testez pas le coworking, vous ne pouvez pas vous en faire une opinion. 

Roland: Allez dans un coworking près de chez vous. Et, un conseil très personnel: Essayez aussi des espaces de coworking dans des zones rurales. Ces espaces sont souvent bien plus personnels que les grands bureaux partagés dans les centres urbains et ont des communautés fortes.

Que signifie pour vous travailler de manière «smart» (smart working)?

Adrian: Si je suis satisfait de mon travail et que je peux l’organiser comme je le souhaite, alors je travaille de manière smart. Le travail doit s'adapter à moi et pas l’inverse. 

Roland: La qualité de vie. Faire ce qu'on me demande, le faire bien et avec efficience. Au lieu de faire des heures juste pour faire des heures. Avec un travail smart, je suis là pour ceux qui ont besoin de moi. Que ce soit ma famille ou mes collègues de travail.

A propos de VillageOffice et la Coworking Experience de la Bâloise

De mars à septembre 2019, dix collaborateurs de Bâloise Assurances testent le coworking. Pour ce faire, ils peuvent travailler dans les quelque 60 espaces partenaires VillageOffice dans toute la Suisse. VillageOffice accompagne les collaborateurs de la Bâloise dans cette expérience et les conseille dans leur travail mobile et flexible. Avec ce projet pilote, Bâloise Assurances entend promouvoir des formes de travail innovantes tout en testant de nouvelles possibilités d’accès aux marchés.

Interview Baloise Coworking Experience

Dans l'image: Roland von Bülow et Adrian Kunz dans l’espace de coworking Effinger à Berne.