Un flash vers la victoire

#myfavoriteplacetowork

En octobre, durant une semaine, mon endroit préféré pour travailler était le train. Pas n’importe quel train, non, le train digital des CFF. Ce dernier a fait halte dans les gares de sept grandes villes suisses. L’initiative Work Smart se trouvait également à bord. Ceux qui nous ont rendu visite nous ont présenté leur lieu de travail de prédilection. Pour ce faire, ils se sont fait prendre en photo dans notre «boîte à photo» devant l’arrière-plan de leur choix, c’est-à-dire dans leur environnement de travail favori.

Félicitations aux vainqueurs du concours de selfie (voir les photos plus bas)!

L’environnement de travail est un chapitre à lui tout seul: chaque environnement possède des avantages qui ne conviennent cependant pas à tout le monde ni à tout moment. Il n’en est pas autrement pour les environnements de travail que les hôtes du train digital pouvaient sélectionner dans notre appareil photo:

  • Train: possibilité de travailler en toute tranquillité devant le paysage qui défile, mais dans le bruit et une grande promiscuité. En outre, qui ne connaît pas le problème du «Désolé, connexion impossible»?
  • À domicile: enfin le calme! Pas de temps perdu à se rendre au travail! En revanche, on finit très vite par tourner en rond. Et pour changer, l’accès aux documents archivés ne fonctionne pas. N’oublions pas non plus de faire une pause! Oui, mais comment déjà?
  • Bureau: équipes et infrastructure à gogo. Qu’il est beau d’en faire partie! Mais il est parfois impossible de travailler dans le calme. Et tous ces pendulaires...
  • Espace de coworking: #workwhereyoulive. Les avantages? Réseautage, inspiration, sans toutefois être dérangé par les collègues de bureau ou la famille à la maison. Les inconvénients? Les sources de distraction et les coûts.
  • Café: largement répandu, le café se trouve quasiment partout. Repas compris. On n’est pas seul, tout en étant seul. Un bon casque ou de bons écouteurs sont indispensables. La musique de fond peut gêner lors d’un coup de fil d’affaires important. Risque d’overdose de café.
  • Nature: dehors. En plein air. C’est beau. Mais pas vraiment confortable. Et ça éblouit.
  • Lit: non, impossible.
  • Bibliothèque: «Working together alone», comme au café. Mais pas de bruit, pas d’interaction, pas de repas et pas de boissons. On revient toujours à la même chose, chaque formule a ses avantages et ses inconvénients.

L’idéal est d’être suffisamment flexible pour pouvoir choisir librement son lieu de travail de manière à en profiter soi-même au maximum. #weworksmart ne signifie pas impérativement devoir travailler ailleurs qu'au bureau. Grâce aux nouveaux outils, à l’infrastructure adaptée, à la confiance des supérieurs et à une bonne coordination, un lieu de travail différent peut s’avérer bénéfique et permettre de mieux accomplir certaines tâches face à certains besoins. Choisir son lieu de travail et rompre avec d’éventuelles habitudes requiert naturellement un peu d’ingéniosité.