Work Smart apporte flexibilité et confort au travail et dans la mobilité !

La demande de déplacement n’est aujourd’hui pas répartie de manière homogène dans l’espace et dans le temps. Aux heures de pointes, les systèmes de transports sont congestionnés en de nombreux points, alors qu’à d’autres moments de la journée, il y a encore des réserves de capacité. Par exemple, en ce qui concerne le trafic ferroviaire, presque la moitié des flux de passagers se concentre sur seulement cinq heures de pointes.

Comme le montrent les Perspectives du transport 2040 publiées récemment par la Confédération, la demande de déplacement va augmenter de manière notable dans le futur. Malgré une baisse relative de l’importance du motif de déplacement travail et une tendance au développement d’une société 24 heures sur 24, les heures de pointes continueront à être très chargées.

les Perspectives du transport 2040

Des potentiels pour soulager les heures de pointes et éviter certains trajets

Horaires de travail flexibles et télétravail permettent aux employés de se déplacer moins et surtout de se déplacer hors des heures de pointe. Pour les pouvoirs publics et les entreprises de transport, cela diminue la nécessité de constantes extensions des infrastructures. Pour les voyageurs, Work Smart apporte plus de confort. Des composantes essentielles de Work Smart sont : travailler une journée entière depuis chez soi, décaler les horaires de travail ou les horaires scolaires ainsi que travailler dans des lieux tiers en particulier entre deux rendez-vous ou deux réunions. Si chaque bureau n’est plus attribué à une seule personne en particulier mais est à la disposition, en partage, d’un plus grand nombre de personnes, Work Smart est alors un élément de l’économie du partage en plein développement.

 

Nécessité d’une bonne articulation entre transports et développement territorial

 

Des innovations en termes d’aménagement des espaces de travail permettent aux employeurs d’utiliser leur surface de bureau de manière plus efficiente. Cela peut aussi permettre, à moyen terme, de réduire la demande en surfaces de bureau.

Naturellement travailler davantage en dehors du bureau peut aussi favoriser des évolutions moins souhaitables. Par exemple, s’ils ne doivent s’y rendre que quelques fois par semaine, des employés peuvent décider d’habiter encore plus loin de leur lieu de travail. Cela peut naturellement être considéré comme une chance pour certains territoires périphériques. Toutefois, il convient de s’assurer que cela ne conduit pas à se déplacer davantage pour d’autres motifs comme pour les loisirs et conduire, au final, à une augmentation de la mobilité. Dans ce contexte, la répartition spatiale des lieux de travail, d’habitation et de services ainsi que l’articulation entre le développement urbain et les transports sont particulièrement importants.

 

Des intérêts variés de la part de l’employeur

A l’ARE, le télétravail à la maison est depuis longtemps réalité. Tous les employés disposent d’équipements qui permettent le travail à distance. Cette condition de base est importante aussi bien sur le plan de l’efficience que sur celui de la satisfaction des employés. Enfin, proposer du télétravail permet de se présenter comme un employeur moderne, ce qui est primordial pour recruter de nouveaux collaborateurs.


La semaine Work Smart à l’ARE

Pendant la semaine Work Smart, du 12 et le 16 Septembre, l’ARE organise une série de courtes manifestations pour ses collaborateurs. Des experts des CFF et du canton de Berne viendront présenter les potentiels de Work Smart, en particulier dans le domaine des transports. La semaine sera aussi l’occasion de présenter les résultats d’un état des lieux interne ainsi que présenter à nouveau les équipements disponibles. Une journée est consacrée à l’expérimentation « ARE Partout » : les collaborateurs peuvent travailler en dehors de leur bureau – tester Work Smart en pratique. Cela sera conclu par un échange d’expériences afin de trouver des solutions Work Smart, qui prennent en compte à la fois les besoins personnels et ceux d’une structure administrative complexe.

Les effets de l’économie du partage dans le monde du travail et dans d’autres champs de la vie seront, en outre, le thème du prochain numéro publié début octobre du magazine spécialisé « Forum du développement territorial » de l’Office fédéral du développement territorial

 Cliquez ici pour le ''Forum du développement territorial''